La Parole du Chacal de Clarence Pitz




Résumé :

« Partez à la découverte du Mali ! Rencontrez son célèbre peuple, les Dogons, et partagez leur vie durant trois semaines ! Célébrez avec eux le fameux Sigui, fête religieuse qui n’a lieu que tous les soixante ans ! Profitez d’un voyage unique et exclusif en petit groupe. Inscrivez-vous dès maintenant, les places sont limitées. Dogons 2027, l’expérience d’une vie. » Claire aurait dû suivre son intuition et renoncer à ce voyage.

L’ombre fantomatique qu’elle a aperçue au milieu des ombes dogons dans un documentaire ne présageait rien de bon. Surtout qu’Armand, guide charismatique et anthropologue renommé, était resté curieusement évasif lorsqu’elle lui avait posé des questions sur ces caveaux. Armand dont le coup de volant a plongé leur camionnette dans un marigot.

Tout ça pour éviter un foutu chacal ! Le village dans lequel ils ont échoué après cet accident est peuplé d’habitants craintifs et entouré d’une nature hostile. Un village isolé et désuet où le temps semble s’être arrêté. Un véritable tombeau à ciel ouvert dont il est impossible de sortir.

Dire qu’elle a entraîné Sacha, son fils de dix ans, dans cet enfer… Et que, chaque nuit, un mystérieux visiteur vient déposer d’étranges objets près du garçon.


Détails sur le produit

Broché: 340 pages

Editeur : Le Lys Bleu (15 août 2018)

Langue : Français

ISBN-10: 2378771991

ISBN-13: 978-2378771997

Dimensions du produit: 15,2 x 2,2 x 21,3 cm


Mon avis :


Elle tient parole...

4 septembre 2019


Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce livre, je m’aventure souvent sans trop lire les 4ème de couv, soit grâce au titre évocateur ou à la couv. Avec la parole du chacal, c’est la couv qui a attiré mes sens. Je me suis dit : elle annonce la couleur avec cette tête de mort, non ? Je ne me suis pas trompée et je n’ai pas été déçue. J’ai découvert le peuple Dogon et ses coutumes et le Mali à travers cette histoire, et je dois avouer que ça ne me donne pas envie du tout vu tout ce qui arrive à ces touristes ! C’est étouffant, suffoquant, angoissant. J’ai ressenti ce qu’ils ressentaient, j’ai eu peur, chaud, j’ai douté, je me suis posé combien de questions, moi aussi, comme Claire ? Combien de fois aussi je me serais révolté ou manifesté, combien de fois j'aurais perdu mon calme et ma raison dans ces situations ? La fin est parfaite pour cette histoire mêlant anthropologie, réalité et fiction. J’ai passé un super moment de lecture, nul doute que je me laisserai tenter par le prochain.


Pour le découvrir, cliquez ICI.


​SUIVEZ-MOI

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2018 Barbara Laurame. Fièrement créé avec with Wix.com