ITW par Joëlle MARCHAL pour le groupe Lecteurs-Auteurs : la passion des mots


INTERVIEW AUTEUR

Barbara LAURAME

Vendredi 15 mars 2019 à 18 h 15

différé

JM : - Bonsoir à tous,

J'ai interviewé récemment notre amie Barbara LAURAME qui a gentiment accepté de répondre à mes questions et je partage, donc avec vous cet entretien.

JM : - Bonsoir Barbara

Comment vas-tu ? Es-tu prête à « subir mon petit interrogatoire » ?

Barbara : Bonjour Joëlle ! Je ne répondrai qu’en présence de mon avocat par contre ! On peut l’attendre ? Non ? Bon allez, c’est parti !


JM : - Peux-tu, tout d'abord, te présenter afin que nos amis puissent mieux te connaître ?

Barbara : Je suis une femme (si !) de bientôt 48 ans, deux grandes filles de 23 et 18 ans. J’habite en Bretagne depuis 11 ans, mais c’est une région que je connais bien car j’y venais tous les ans, ma grand-mère maternelle y habitait et vivre au bord de l’océan m’a toujours attiré. Je suis arrivée ici avec mari et enfants, chien, chats, le mari est reparti (pour notre plus grand bonheur) et nous y sommes restées. On y est très heureuses. Je suis déclarée officiellement fibromyalgique depuis un an et c’est tout de même une part importante de ma vie, alors je préfère parfois le préciser car j’ai eu une vie avant et j’ai ma vie pendant, il n’y aura pas d’après car ça ne se guérit pas.


JM : - L'écriture est-ce une passion ou un métier pour toi ?

Barbara : C’est une passion. J’ai un métier « alimentaire » à côté. Je travaille dans le domaine de l’éclairage depuis pratiquement 20 ans.


JM : - Peux-tu nous parler de ton roman et de tes recueils de nouvelles ?

Barbara : Vous avez toute la nuit devant vous ? Parce que je peux en parler des heures ! Non, je vais laisser le soin aux lecteurs de poser des questions plus en détail. Je vais juste dire que mon roman, Les Fantômes du Passé, n’a pas été écrit, à la base, pour être publié. J’ai écrit cette histoire lors d’un atelier d’écriture créative.

Tous les mois, la blogueuse donnait une phrase et nous devions, les participants, commencer un texte par cette phrase. J’ai fait le pari avec moi-même de faire une histoire qui se suivrait. Ce qui fait que chaque chapitre de mon roman commence par une phrase qui n’est pas de moi et j’écrivais l’histoire au fur et à mesure de ces phrases ! Je ne savais donc jamais ce que j’allais raconter. On a commencé en février 2016, fini en décembre 2016. 11 mois, 11 chapitres. J’ai mis ces chapitres sur Short Edition en 2017, un auteur s’y est intéressé et m’a suggéré fortement de le retravailler pour le publier. Je m’y suis attelé avec son aide, il avait déjà deux livres à son actif.

Pour mon recueil, ce sont des textes écrits entre 2014 et 2018. On m’a aussi fortement suggéré d’en faire un recueil et je voulais en faire quelque chose de spécial. La version brochée a un petit plus, une façon pour moi de remercier ceux qui peuvent encore prendre les livres en version papier.


JM : - Comment as-tu procédé pour faire publier tes livres ?

Barbara: j’ai demandé à une connaissance facebook qui venait d’être publiée en maison d’édition, comment elle avait fait pour commencer. Elle m’a déconseillé Edilivre ou Publishroom et m’a raconté ses déboires et m’a dit d’aller directement sur Amazon pour le proposer à la publication. A partir de là, j’ai tout appris toute seule, j’ai tout lu comment faire, pourquoi. J’ai énormément appris.


JM : - As-tu d'autres projets d'écriture et souhaites-tu nous en parler ?

Barbara : j’ai un roman déjà fini qui devrait sortir cette année, un thriller bien sombre mais avec une profonde histoire d’amitié et une belle histoire d’amour (avec quelques scènes un peu chauuuudes ! ) et je suis en train d’écrire un autre livre complètement différent, qui s’éloigne de l’univers du thriller que j’adore pour rejoindre l’univers décalé de certaines de mes nouvelles, sur un sujet de notre vie de tous les jours, mis à ma sauce… mais chut.


JM : - Comment écris-tu (cahiers, carnets, direct sur l'ordinateur) ? Ecris-tu la nuit ou le jour et pendant combien d'heures ?

Barbara : Direct sur ordinateur, jamais la nuit, je dors ! Je mets des notes dans mon téléphone ou mon dictaphone quand j’ai des idées. Je suis un auteur diurne essentiellement !


JM : -As-tu des séances de dédicaces prévues prochainement  ?

Barbara : Pas du tout, je ne me suis pas encore lancée dans cette partie de promo, ni librairies, ni salons. Je trouvais qu’avec un seul livre et là, un recueil, je n’étais pas assez crédible pour tenter cette partie de promo.


JM : - A qui confies-tu tes manuscrits en première lecture (membre de ta famille, bêta-lecteur) ?

Barbara : Il y a Sandrine, ma meilleure amie, ma bêtadrine comme elle s’est appelée et je trouve que ça lui va bien, qui est devenue ma première lectrice et correctrice. Puis en parallèle, ma maman. Pareil, elle lit, corrige, donne son avis. Pour mon thriller qui sortira cette année, j’ai eu 3 bêtas extérieures, toutes unanimes dans le fait qu’elles ont aimé et qu’elles ont hâte de le voir sortir. Elles ne se connaissent pas et une n’a même pas facebook.


JM : - Es-tu sensible à la critique littéraire et penses-tu que les blogs, les réseaux sociaux aident les écrivains à promouvoir leurs écrits ?

Barbara : J’y suis sensible, je pense que ça nous aide à progresser, il faut savoir écouter les critiques lorsqu’elles sont constructives. Car quelqu’un qui va descendre un livre simplement parce que le sujet ne lui plait pas, je ne suis pas fan, même si on apprend aussi à rester humble grâce à tout ça. Après, c’est le jeu, on ne peut pas plaire à tout le monde ! Pour le moment, je n’ai pas eu de critiques désobligeantes. Ça fait mal de lire que quelqu’un n’a pas aimé mais c’est compréhensible si c’est l’histoire qui n’a pas convaincue, pourquoi pas !

Ce que vous faites, toi et les autres blogueuses, nous aident énormément, en tant qu’auto-édités, vous êtes notre meilleure pub ! Mes premiers SP m’ont bien aidé à me faire connaître.


JM : - En dehors de l'écriture quelles sont tes passions ?

Barbara : Houuuuu… J’aime la musique, beaucoup, j’en écoute plein et je vais à beaucoup de concerts.

J’aime la photo, je photographie plein de choses, beaucoup, surtout nature et paysages. Quand ma santé me le permettait encore, j’adorais jardiner des heures. Je ne tiens plus aussi longtemps mais j’aime toujours ça.

J’aime créer, je fabrique des bijoux fantaisie, j’adore ça !


JM : - Quel serait ton plus grand rêve ?

Barbara : Vivre de mes deux loisirs : écrire et les bijoux. Mais c’est un bien grand rêve.


JM : - Quels auteurs t'ont donné l'envie d'écrire ?

Barbara : Je ne pense pas que c’est venu d’autres auteurs. Je ne me suis jamais dit, tiens, je vais écrire parce que j’aime Stephen King ou Agatha Christie. Je me suis mise à écrire pour une tout autre raison, lors d’un job qui me laissait beaucoup de temps libre, je devais avoir 21 ans.


JM : - Lis-tu ? Quel genre de lecture ?

Barbara : J’affectionne les thrillers et les policiers (du type Mary Higgins Clark, Patricia Cornwell…), et les genres comme Stephen King. Sinon, Agatha Christie, Sir Arthur Conan Doyle. Mais je lis de tout et depuis un an, surtout des auto- édités ou des publiés de ME mais qui étaient en AE avant.


JM : - Si tu devais partir sur une île déserte quel objet emporterais-tu ?

Barbara : un couteau, on peut tout faire avec un couteau sur une ile déserte !


JM : - Quel est ton endroit préféré (chez toi, région, pays) ?

Barbara : Le bord de l’eau. Peu importe le temps, tant que j’ai une étendue d’eau, surtout l’océan, sûrement parce que j’y vis, mais je ne vois pas m’en passer. Je me pose sur mon rocher au coucher de soleil et j’observe. Je me pose dans un coin lors d’une mer déchaînée et je respire…


JM : - Es-tu thé ou café ? Vanille ou chocolat ? Mer ou montagne ?

Barbara : les deux mon capitaine ! Le café pour me réveiller le matin, le thé pour me réconforter, c’est souvent mon petit moment plaisir, le thé.

Je crois plutôt vanille, suis pas très chocolat même si j’aime bien mais en fait, plutôt saucisson henaff ! Je suis plus salée.

Ça se voit un peu dans ma réponse au-dessus… plutôt mer !


JM : - Peux-tu nous donner une des tes qualités ? Un de tes défauts ?

Barbara : Je suis rigolote ! huhu non mais on me le dit, je finis par le croire et j’ai bien envie d’en faire une qualité !

Un défaut ? Mais je suis parfaite ! :D Bon allez, je suis ultra pessimiste, je vois toujours mon verre de mojito à moitié vide, jamais plein ni à moitié plein. Je m’en sers beaucoup pour ne pas être déçue, toujours envisager le pire et voir le pire pour être surprise du bon qui peut arriver et être moins déçue du mauvais que j’avais donc prévu (vous avez tout suivi ? ). J’ai trouvé un certain équilibre comme ça mais ça peut décontenancer les autres.


JM : - Quelle est ta couleur préférée ? Ton animal favori ?

Barbara : Le jaune ! J’aime cette couleur d’amour ! Et j’aime beaucoup les chats, (mouais pas très original… je barre et je mets bigorneau pour que ça fasse plus artiste !! )


JM : - As-tu quelque chose à ajouter ?

Barbara : Je te remercie pour ce moment, pour cet intérêt et j’espère que les lecteurs pourront en découvrir un peu plus sur moi comme ça ! Un grand merci à toi, Joelle, d’y passer du temps !


JM : - Merci Barbara pour cet agréable moment passé en ta compagnie.

Les amis, vous pouvez, si vous le souhaitez, poser d'autres questions à Barbara qui se fera un plaisir de vous répondre en direct ou plus tard si vous n'êtes pas présents ce soir.


(note de Barbara : retrouvez les questions des membres dans un autre article!)


tous les liens pour me suivre :

https://barbaralaurame.wixsite.com/auteur

https://www.facebook.com/barbara.laurame.auteur

https://www.facebook.com/frissonsdemotions/

https://www.facebook.com/lesfantomesdupasseroman/

https://www.instagram.com/barbaralaurame_auteur/

https://twitter.com/BarbaraLaurame

5 vues

​SUIVEZ-MOI

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2018 Barbara Laurame. Fièrement créé avec with Wix.com