Les Fantômes Du Passé :

Les origines

 

D’abord : MERCI, merci de faire d’un rêve une réalité.

 

Pour autant que je m’en souvienne, j’aime écrire, et je dois bien admettre que les réseaux sociaux m’ont beaucoup arrangé et permis de m’y remettre après avoir passé du temps à élever mes deux grandes à moi.

 

J’ai donc participé à des concours, je me suis remise à écrire des poèmes, des textes courts, j’ai commencé à écrire des nouvelles (mon premier concours gagné d’ailleurs ! Avec cette nouvelle que j’ai ensuite mise en concours sur Short Edition “La Descente” où j’ai fini à la seconde place, ce qui n’est pas rien! ). 

 

Puis voici comment est né #LesFantômesDuPassé :

 

En 2016, j’ai participé à un atelier d’écriture créative intitulé : Comment ça commence.

 

Un défi créatif autour de l'écriture avec une phrase amorce par laquelle devait débuter notre récit. Nous avions ensuite un mois pour relever le défi, créer, inventer, nous amuser pour enfin partager l’histoire sur le groupe. J’ai commencé en Février 2016, date à laquelle le projet est né et j’ai fait le pari fou de faire une histoire suivie. Ainsi nait Bridget Jasper, antiquaire, sa boutique, son histoire, sa mère, avec cette première phrase : Lorsqu’elle referma sa valise, elle était persuadée que sa vie allait changer. Ce qu’elle ignorait, c’est qu’on l’observait… cette phrase vous parle forcément si vous avez lu le livre !

 

En aucune façon, je n’avais prévu de publier un jour cette histoire. J’ai continué tous les mois, écrivant chaque partie avec la phrase donnée pour le défi. Un défi de plus, me direz-vous ! Oui et non, oui et non enfin si ! Car je ne savais jamais dans quelle direction j’allais aller puisque je ne savais pas quelle phrase allait débuter mon chapitre ! Alors oui, un sacré défi.

 

Ce défi a duré toute l’année 2016, à partir de Février. 11 mois, 11 chapitres, 11 phrases de début qui ne sont pas de moi. Vous comprendrez aussi peut-être pourquoi certains chapitres sont plus longs, vous paraissent plus construits ou plus intenses car l’inspiration dépendait de la première phrase ! Et surtout du temps que je me donnais pour écrire ! J’ai parfois écrit en 3 jours (pas 24h/24, je travaille ! ) alors que pour d’autres, je prenais le mois entier. Mais j’ai toujours rendu mes écrits à l’heure et à la date limite.

 

Voilà, mon histoire était née, finie en décembre 2016.

 

Beaucoup des gens qui l’ont lue tout au long du défi m’ont dit qu’ils avaient aimé et étaient au rendez-vous des publications des chapitres des aventures de Bridget Jasper. Que cela pouvait être motivant !

 

J’ai continué d’écrire, de faire des poèmes, et puis j’ai découvert perle de lait... meuh non j’ai découvert Short Edition ! En juin 2017. J’y ai mis bon nombre de mes écrits et j’ai partagé mon histoire par chapitres.

Au cours de mes lectures, de mes concours et de mes partages, j’ai eu la chance de croiser des gens passionnés dont une personne en particulier qui m’a dit à quel point il trouvait l’histoire intéressante et qu’elle méritait plus que Short Edition. Il avait déjà publié 2 livres et se proposait de m’aider à reformuler, à retravailler le texte dans le but éventuel de le proposer à la publication. J’avais du mal à y croire mais je me suis dit, qu’est-ce que je risque ? Au pire, mon histoire est retravaillée et ressemblera plus à un roman?

 

Nous avons commencé le travail de correction en septembre 2017. De longs mois à y passer du temps pratiquement tous les jours.

Puis, en discutant avec des personnes déjà passées par l’auto édition mais par des Maisons d’édition à compte d’auteur, cette formule ne me convenait pas. Mais en publiant sur Kindle Amazon, aucun frais, et si la version numérique rencontrait un succès plus important que celui que je m’étais fixé, j’étudierai la version brochée.

Devinez ? Et oui, vous avez maintenant la possibilité de l’avoir en version papier, entre vos petites mimines et sous vos yeux avides d’aventure et de frissons....

 

Ce livre papier, c’est mon bébé, j’ai tout fait de A à Z. L’histoire, la couverture, la mise en page, c’est un boulot rocambolesque, je ne compte plus les heures passées à le relire, à faire les mises en pages, à créer la couverture, à choisir les polices d’écriture, l’image... 

 

Jamais je n’aurais cru cela possible.

Jamais je ne me suis dit “tiens tu écris et un jour, tu en feras un livre, pour de vrai”. Et si il reste quelques coquilles ou fautes, c’est ma grande, ma très grande faute. Mais il est là, pour de vrai et c’est à vous que je le dois. Alors MERCI, merci encore une fois. (et on peut dire merci une fois mais pas quinze... mais si, je vous jure que je serais capable de vous dire merci quinze fois.... voire plus ! )

 

Vous pouvez me suivre :

Sur mon compte facebook : https://www.facebook.com/barbara.laurame.auteur

Sur Twitter : https://twitter.com/BarbaraLaurame

Sur Instagram : https://www.instagram.com/barbaralaurame_auteur/

 

Vous ne pourrez pas dire que vous ne trouvez pas les liens avec tout ça !

 

Merci à vous,

 

Ecriturement vôtre,

 

Barbara

 

 

#LesFantômesDuPassé #roman #livre #surnaturel #fantômes #autoedition

​SUIVEZ-MOI

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2018 Barbara Laurame. Fièrement créé avec with Wix.com